Merci à nos lecteurs de continuer à nous lire sur Média40 adresse contact email inchangée oliviermartin.sodepsarl@sfr.fr - - Média40 un support indépendant pour tous! - Tribune libre: média40 vous publie ! - Envoyez vos photos, liens vidéos, articles, affiches à oliviermartin.sodepsarl@sfr.fr ou via la NOUVELLE page facebook Média40 @média40gascogne ! *** -

lundi 17 avril 2017

En fin de séance Olivier MARTINEZ prend à partie Pascale GUERIVE

Olivier MARTINEZ soucieux lors de la séance municipale du 31 mars.
L'élu avait promis de communiquer au public des 
tableaux budgétaires mais on les attend toujours...
photo: média40500
   Quelle mouche a donc piqué Olivier MARTINEZ à la fin de la séance du Conseil municipal du 31 mars dernier? Visiblement très préoccupé en tout cas par l'exploitation politique qu'Arnaud TAUZIN pourrait faire de la baisse des taux de la fiscalité municipale...

    Le nouveau vice-président départemental et conseiller municipal d'opposition avait plusieurs fois pris la parole au cours de la séance pour expliquer en long, en large et en travers ce qui avait été décidé dans le cadre de l'harmonisation fiscale au niveau de la nouvelle communauté Chalosse-Tursan (voir ici la vidéo de la séance calée à partir de cette séquence)en effet il avait été décidé que la fusion des trois anciennes communautés (Tursan, HCU et CDG) devait se faire à prélèvements stables, c'est à dire sans augmenter les impôts locaux, et donc une large majorité des Maires qui avaient approuvé cette décision communautaire devaient jouer le jeu du mécanisme mis en place au niveau de Chalosse-Tursan. 

   Les taux de fiscalité de la nouvelle communauté en toile de fond

    Dans le cas d'espèce du Cap de Gascogne les nouveaux taux communautaires sont plus hauts que l'ancien Cap de Gascogne, la Communauté reversera donc le surplus d'impôts prélevés aux communes pour que celles-ci répercutent intégralement la baisse d'impôt via leurs propres taux de fiscalité, selon le principe des "vases communicants" longuement rappelé par l'élu départemental. Simple! Mais en bon politicien partisan, Arnaud TAUZIN pointe donc du doigt "une hausse de la fiscalité communautaire" pour le contribuable Saint-Séverin "du fait de la fusion", martèle-t-il, et affirme en séance qu'il n'était pas obligé de baisser les taux communaux et qu'en les baissant LUI "ne veut pas pénaliser les contribuables" de la commune. C'est évidemment une présentation faussée car c'est en laissant les taux communaux identiques que le Maire aurait pénalisé les habitants. Cela ressort très bien et très calmement aussi des débats communautaires que vous pouvez suivre via Média40 qui filme toutes les séances depuis janvier dernier à l'instar des débats précédents au niveau du Cap de Gascogne depuis fin 2014 (chaîne YouTube). 

   "Je vous interdis d’écrire que le maire baisse les impôts"

Olivier MARTINEZ se lève pour
 foncer vers Pascale GUERIVE
    Alors que la séance s'est officiellement achevée et que les élus attendent à leur place le cahier d'émargement, Olivier MARTINEZ se lève précipitamment, va trouver Madame GUERIVE, correspondante locale de Sud-Ouest qui se trouve à l'autre bout de la pièce, à une table placée juste derrière les adjoints au Maire qui ont été témoins de la scène. Puis l'élu d'opposition revient à sa place au bout d'une vingtaine de secondes. Dans les rangs de la majorité c'est l'indignation et l'esclandre. Tout cela se voit sur la vidéo juste après la fin de la séance du Conseil ici et ci-dessous. On voit et on entend ensuite Pascale Guérive répliquer tout fort "...c'est juste un argument pour me dire de parler de quelque chose dont j'avais déjà entendu parler", faisant allusion à des pressions du Département sur les journalistes de Sud-Ouest dont elle a eu connaissance. L'élu départemental fait semblant de ne pas avoir entendu cette réplique "pardon?..." - Pascale GUERIVE: "vous m'avez comprise!" - Olivier MARTINEZ: "ouais... ne vous inquiétez pas, je vous l'ai dit..."

    Mme Duprat écrira le lendemain sur son blog qu' Olivier MARTINEZ est "allé menacer la représentante de la presse à qui il demanda d'écrire un compte rendu conforme à ses idées, faute de quoi, il appellerait son patron pour qu'elle soit sanctionnée". Madame Guérive confirmera ensuite à Média40500: "Les faits sont exacts, et (que) je trouve aussi tout à fait grave de la part d'un élu: Olivier Martinez m'a effectivement foncé dessus en fin de la séance, blême de rage, son index pointé comme un canon sous mon nez en éructant : 'Je vous interdis d’écrire que le maire baisse les impôts! Je vous préviens! Que je ne vois pas une ligne dans le journal! Je connais la direction!'…". 
    Olivier MARTINEZ qui a confirmé avoir reçu notre demande écrite d'explications ne fait pas de commentaire sur cet incident. Les commentaires, sur notre compte facebook, viennent d'un co-listier d'Olivier MARTINEZ. Charles GONZALEZ: "Qu'est-ce qui est grave: de demander au journaliste de bien relater les faits, ce qui est grave c'est d'être obligé, à ces mêmes journalistes, de leur rappeler qu'il doivent faire preuve d'objectivité, ce qui manque cruellement à certains. (...) à part une dame qui crie 'au loup', vous sentez-vous obligé d'expliquer une situation invisible sur cette vidéo?"

   Un précédent: l'altercation entre Arnaud TAUZIN et Michel LAFITTE 

Fin de la lettre du 23 octobre 2015 très explicite d'Arnaud
TAUZIN suite à la demande d'avoir communication des
Conseils municipaux pour Média40500 et lui rappelant
 également le délai légal d'affichage au public!
    Des faits qui rappellent l'altercation entre Arnaud TAUZIN et Michel Lafitte l'autre correspondant local de Sud-Ouest en août 2014 (relire). Des faits qui n'avaient appelé aucune remarque de la part des mêmes adjoints au Maire!... Quant aux accusations de "manipuler l'opinion" les élus de l'ancienne majorité avaient déjà protesté en OFF auprès de moi lors de leur dernier meeting juste avant le scrutin pour ce même motif tandis qu'Arnaud TAUZIN m'avait fait applaudir publiquement "pour mon travail" lors de sa dernière réunion publique à Augreilh. On sait que depuis les élections Madame DUPRAT m'a accusé de "travailler pour Olivier MARTINEZ" et qu'Arnaud TAUZIN m'a envoyé une lettre officielle en recommandé de la Mairie de deux pages pour affirmer notamment que je ne recevrais aucune info ni aucune communication de la Mairie et même que je "portais préjudice à la Collectivité" en menaçant au passage d'intervenir pour faire "cesser l'envoi d' informations par la Communauté des Communes" dont il était 2ème vice-président!... De fait si je reçois toujours les infos officielles de la Communauté, je ne reçois rien ou pratiquement rien officiellement du Maire ni de l'élu régional, ni rien ou pratiquement rien officiellement de l'élu départemental... Les relations entre les élus et la Presse resteront probablement toujours aussi compliquées...  - Olivier MARTIN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire